Nouveaux membres


S'il n’existe pas actuellement de groupe Débiteurs Anonymes dans votre région,
vous pouvez dès aujourd’hui mettre en application notre programme. Voici quelques suggestions pour le faire.

Chaque action est une victoire

L’action est le mot magique " et nous avons découvert que les actions qui suivent sont essentielles pour notre rétablissement.


Dès aujourd’hui, nous vous suggérons d’essayer d’assister à une réunion Débiteurs Anonymes dans la région la plus proche de chez vous. Au cours d’un déplacement – personnel ou professionnel – vous pouvez être amené à vous rendre dans des régions où des groupes Débiteurs Anonymes existent déjà.

Dès aujourd’hui, nous vous suggérons d’assister à une réunion ouverte des Alcooliques Anonymes (AA) (adresse et téléphone dans la première page du bottin). Bien que notre problème ne soit pas un problème d’alcool, assister aux réunions ouvertes nous permet de mieux comprendre notre maladie compulsive par rapport à l’endettement. Les réunions ouvertes permettent aux personnes désirant connaître les programme en 12 étapes de s’informer. C’est à ce titre que vous y assistez. Il est important de s’y présenter en tant que débiteur compulsif et de ne pas partager mais d’écouter. Vous pouvez y acheter de la littérature AA (par exemple le 12-12) que vous pouvez utiliser en substituant les mots "  endettement compulsif " au mot alcool.

Dès aujourd’hui, nous vous suggérons d’acheter un petit carnet de noter toutes vos dépenses quotidiennes sans culpabilité ni jugement. A la fin de la journée, nous vous suggérons de totaliser vos dépenses. Notre expérience nous montre que cet outil est très important et constitue l’une des bases du programme de Débiteurs Anonymes.

Après un mois et demi de tenue de carnet et après deux réunions ouvertes AA nous vous suggérons de prendre rendez-vous pour votre première réunion de décompression. Cette réunion permettra de réaliser un plan de dépenses adapté à vos besoins et un plan d’action pour solder vos dettes et faire vos premiers pas vers la solvabilité. Vous pouvez également assister à une réunion des Débiteurs Anonymes. Ces actions nécessitent un déplacement dans une région ou DA existe.

Si vous avez des questions concernant DA, si vous avez des difficultés à mettre en application ces suggestions, si vous êtes paralysé par rapport à une situation d’endettement compulsif, nous vous suggérons de passer un coup de fil aux contacts que vous pouvez nouer. Le téléphone permet de rompre l’isolement et de maintenir des relations avec d’autres personnes débitrices et qui se rétablissent.

Comme il est dit dans la formule de clôture des réunions, " quelle que soit votre situation financière, si vous accordez un intérêt profond à notre programme, vous parviendrez forcément à une meilleure façon d’appréhender votre problème " et puissiez vous trouver dans Débiteurs Anonymes la force, le courage et l’espoir de parvenir à la solvabilité.


Créer un nouveau groupe


Si vous n’avez pas de groupe proche de chez vous, vous pouvez en créer un dans votre région. Voici la marche à suivre.

Bill, le fondateur du mouvement Alcooliques Anonymes, a commencé lui aussi tout seul avant de rencontrer le Dr Bob.
Ils n’avaient certainement pas imaginé à l’époque qu’ils venaient de fonder un mouvement qui compterait des milliers de groupes et des millions de membres.
 

QUELQUES IDÉES


D’abord essayez de trouver une salle de réunions pas trop chère.  A ce sujet, prenez contact avec les mairies, les organismes sociaux ou religieux (salles paroissiales par exemple. Expliquez-leur votre démarche et votre but. Renseignez-vous s’il y a dans votre ville des réunions d’Alcooliques Anonymes ou Narcotiques Anonymes ou d’autres mouvements en 12 étapes et demandez aux organismes qui les accueillent s’ils peuvent vous louer une salle. Si cela est difficile, vous pouvez dans un premier temps tenir la réunion dans un café ou chez un particulier, mais cela doit rester provisoire.

Fixez-vous une heure de réunion par semaine. Allez-y quoi qu’il arrive.  Si personne ne vient, lisez la littérature en essayant de suivre seul le déroulement de la réunion (vous pouvez éventuellement écrire pendant ce temps). N’oubliez pas la 7e tradition en restant dans vos limites. Vous pouvez éventuellement téléphoner à un membre après.

Peut-être qu’une réunion le week-end, le samedi après-midi par exemple, pourrait permettre à des amis d’autres régions (Brest, Paris, Nice) de venir vous soutenir en assistant à votre réunion.

Pour faire connaître l’existence de cette réunion, prenez contact avec des assistantes sociales, des médecins, des juristes, etc. Essayez de voir si vous ne pouvez pas laisser une annonce dans des journaux municipaux ou régionaux (souvent gratuits). Déposez des affichettes dans des mairies, des dispensaires, centres paroissiaux, temples, etc.


Les services généraux de DA France mettront à votre disposition par courrier un exemplaire des brochures :
  • Débiteurs anonymes
  • Les réunions
  • Le plan de dépenses
  • Groupes et réunions de décompression
  • La vision

N’oubliez pas que tous les actes que vous poserez, quels que soient les résultats, vous fortifieront dans votre rétablissement personnel.
 

Souvenez- vous de notre slogan.” Chaque action est une victoire “